A7 Audi Concept

Audi A7 sportback h-tron : démonstration d’une nouvelle mobilité

Bonjour à tous. La marque aux anneaux est sans cesse à la recherche de nouveautés, notamment dans le domaine de l’énergie et de la chasse à la pollution. Depuis quelques années Audi développe des systèmes alternatifs pour permettre aux véhicules de consommer de moins en moins de carburant traditionnel, il est aujourd’hui temps d’en découvrir un nouveau : la pile à combustible.

Audi A7 Sportback h-tron quattro

C’est au salon automobile de Los Angeles qu’Audi a présenté son nouveau concept : baptisée A7 Sportback h-tron quattro, cette nouvelle déclinaison du coupé/limousine inaugure une toute nouvelle forme de mobilité, combinant énergie électrique provenant de batteries et pile à combustible.

Lorsqu’on regarde la belle A7 h-tron, mis à part quelques badges rien ne la différencie avec un modèle thermique standard, et pourtant la révolution est impressionnante. Sous le capot on retrouve une pile à combustible, en réalité composée de 300 cellules qui peut fournir entre 230 et 360 volts. Le principe de fonctionnement est simple : du dihydrogène est envoyé à l’anode de la pile à combustible, la molécule est cassée et libère de l’énergie électrique et deux atomes d’hydrogène. Ces atomes passent dans la membrane et réagissent avec l’oxygène de l’air pour former de l’eau, l’énergie électrique est récupérée à la cathode pour alimenter les moteurs aux roues avant.

Audi A7 Sportback h-tron quattro Audi A7 Sportback h-tron quattro

Audi A7 Sportback h-tron quattro

Étant donné que le seul déchet de cette combustion est l’eau, le système d’échappement est en plastique léger, pour gagner du poids. D’autres éléments font partie du système de pile à combustible : un turbo pour envoyer davantage d’air aux cellules, un système de récupération du dihydrogène non utilisé et un circuit de refroidissement. Une pompe à chaleur est également placée en partie basse pour chauffer l’habitacle.

Grâce à tout cet équipement Audi annonce un rendement de 60% pour cette pile à combustible soit le double de celui d’un moteur conventionnel. Seulement la marque aux anneaux ne pouvait s’arrêter là et pour ajouter plus de technologie et plus de sécurité, les ingénieurs d’Ingolstadt ont placé à l’arrière sous le plancher de coffre des batteries pour un total de 8,8 kWh. Ces batteries sont là pour stocker le surplus d’énergie fournie par la pile à combustible mais également pour alimenter un moteur électrique placé sur l’essieu arrière.

En effet l’Audi A7 Sportback h-tron possède la transmission intégrale quattro. Il n’y a certes pas de connexion mécanique entre l’essieu avant et arrière mais les deux sont moteurs, chacun alimenté différemment. Comme pour la belle A3 e-tron, ce nouveau concept peut parcourir jusqu’à 50 km sur les seules batteries et il est nécessaire de les recharger sur le courant.

Audi A7 Sportback h-tron quattro Audi A7 Sportback h-tron quattro

Avec ces deux moteurs, la marque aux anneaux annonce une puissance totale de 230 chevaux et un couple de 270 Nm. Grâce à la construction légère Audi a réussi à maintenir son concept en dessous des 2 tonnes. Le 0 à 100 km/h est abattu en seulement 7,9 secondes et la belle A7 peut atteindre les 180 km/h. Voici une vidéo de présentation, en allemand malheureusement, qui revient sur le fonctionnement de cette nouvelle déclinaison de l’A7.

Les réservoirs à hydrogènes ont été judicieusement placés pour ne pas gêner l’espace à bord ou l’esthétique. On retrouve 4 bombonnes placées sur le coffre, devant l’essieu arrière et dans le tunnel central. La sécurité a bien sûr été prise en compte et les matériaux utilisés ont permis de réaliser des bombonnes à la fois légères et solides. Les 4 réservoirs à hydrogène de l’A7 sportback h-tron peuvent stocker environ 5 kg d’hydrogène afin d’offrir environ 500 km d’autonomie, un très beau score. Évidemment cette mobilité ne rejette pas de CO2, seulement de l’eau sous forme de vapeur.

La firme d’Ingolstadt a annoncé que ce concept était prêt pour la production en série si les infrastructures concernant l’hydrogène devenaient présentes. Depuis 2013 la marque aux anneaux a même un projet pilote : des éoliennes ont été placées pour alimenter une usine qui fabrique de l’hydrogène, la mobilité sans C02 devient donc envisageable.

J’espère vraiment voir ce genre de véhicule arriver un jour chez nous mais il y a encore beaucoup de travail à faire. Les infrastructures ne sont pas prêtes et les mentalités non plus. Néanmoins la plaisir au volant doit être total : pas de bruit, pas de pollution et un vaisseau tel que l’A7 pour rouler, un vrai bonheur !

Audi A7 Sportback h-tron quattro

Via Audi

Commenter

3 × quatre =