A8 Audi En pratique Modèles A Technology

Découverte de la nouvelle Audi A8 L : pincez-moi !

Bonjour à tous. Je vous ai parlé de myAudi Sphere Munich il y a quelques jours. C’est un endroit de choix pour découvrir les nouveaux modèles et passer un bon moment à boire un verre ou tester des expériences futuristes autour de la marque aux anneaux.

Deux modèles étaient exposés, parmi eux une superbe et sportive Audi RS5 Sportback, mais également une toute nouvelle Audi A8L, mon modèle préféré. Fin Septembre, j’ai consacré une semaine entière à ce modèle, avoir l’occasion d’expérimenter les équipements de ce modèle avantgardiste est quasi surréaliste, mais je l’ai fait !

D’abord parlons look. La nouvelle A8 joue comme toujours la carte de la sobriété et de la sophistication. Le savant mélange de lignes tendues et d’éléments chromés est réussi et son statut de limousine au long cours ne peut être caché. Ici dans une version longue, elle prend de la place et impose son gabarit pour mieux satisfaire ses passagers. Les feux LED HD Matrix avec éclairage laser sont superbes et la signature lumineuse montre clairement l’avance d’Audi dans cette technologie. A l’arrière, le modèle exposé comportait les feux OLED au design soigné, un vrai plus sur ce segment où la différenciation est reine.

Passons à l’intérieur, à ma place préférée, celle du chauffeur. Les nouveaux codes stylistiques sont superbes. J’étais sceptique sur le « tout digital » en craignant une mauvaise intégration. Il n’en est rien, les écrans sont très bien incorporés dans ce mélange de classique et de modernité. Les matériaux choisis sont sobres et l’ambiance apaisante. Les sièges sont massants, ventilés, chauffants et possèdent un nombre de réglages impressionnants, l’ambiance lumineuse peut également être personnalisée avec deux liserés lumineux parcourant l’habitacle. Le bois, le cuir, l’aluminium se mélangent habilement et on prend l’envie de rouler au calme dans ce cocon.

Côté technologie, un geek trouvera forcément son compte. L’écran tactile du MMI est superbe, l’écran en partie basse présente les réglages de climatisation ainsi que l’Audi Drive Select ou encore l’intelligence artificielle. Devant soi, on trouve le virtual cockpit dans une version modernisée qui sied parfaitement à l’ambiance de cette limousine.

Enfin, parlons de la dynamique de cet habitacle. En effet depuis 2003, l’Audi A8 possède un élément mobile dans son cockpit. La génération D3 a inauguré l’écran MMI rabattable, la génération D4 a gardé cet élément mais dans cette nouvelle génération, la D5, l’écran est fixe. Audi a alors pensé à un nouvel élément dynamique : les aérateurs. Des boutons tactiles permettent de régler le flux d’air pour chaque emplacement. Lorsque le flux d’air est coupé, les aérateurs rentrent dans la console et un cache en bois vient terminer le ballet pour offrir un habitacle sans défaut.

Le nombre d’options et de réglages de cette A8L est impressionnant et les détailler ici prendrait trop de temps. Mais je souhaite vous partager un détail supplémentaire de l’habitacle : les portes. Leur dessin est réussi mais c’est la poignée d’ouverture qui m’a surpris. En effet l’ouverture des portes est assistée : un petit effort sur la poignée intérieure enclenche un mécanisme qui entrouvre automatiquement la porte. C’est déroutant la première fois mais c’est ce genre d’élément qui montre le niveau de sophistication de cette voiture.

Mais soyons sérieux, quand on parle d’une Audi A8, qui plus est dans une version allongée, les passagers arrières ont droit à leur lot de surprises également. S’installer à bord des sièges arrières est une expérience à elle seule. Un tel niveau de confort est presque indécent et une fois de plus la technologie n’est pas en reste. Evidemment chaque passager arrière à droit à son lot de réglages, son écran tactile ou encore son massage préféré, mais dans cette nouvelle Audi A8, une tablette tactile supplémentaire et portable fait son apparition.

Cette tablette permet de régler chaque détail du véhicule, y compris la musique ou les éléments d’habitude contrôlés à l’avant. Un détail a particulièrement attiré mon attention : la lampe de lecture Matrix LED. On a l’habitude de lampes de lecture fixes, parfois réglables sur certains véhicules mais les ingénieurs d’Ingolstadt sont allés plus loin. Le plafonnier est ici équipé de plusieurs LED toutes pivotantes et personnalisables. Tout se passe sur la tablette tactile, on choisit l’intensité du faisceau lumineux, sa position et sa forme afin de créer une ambiance parfaite.

Certains reprochent à l’Audi A8 un manque d’audace ou une trop faible différentiation par rapport aux autres modèles de la marque, mais il suffit de la voir et de s’installer à son bord pour ressentir l’atmosphère si particulière de ce modèle. La limousine d’Ingolstadt est une voiture presque unique qui place au premier plan le détail et l’avant-gardisme. J’espère avoir un jour l’opportunité de faire quelques kilomètres à son bord, en tant que conducteur ou passager car les deux expériences sont uniques. Une fois encore, un énorme merci  à Sabrina et Florian qui ont permis cette découverte que ne je suis pas prêt d’oublier !

Commenter