A8 Audi En pratique Modeles de serie A/Q Technologie

Nouvelle Audi A8 – Hybride et dynamique #AudiA8week

Bonjour à tous. Après avoir parlé des détails du quotidien, de la conduite autonome ou du système multimédia novateur, nous allons terminer cette semaine spéciale Audi A8 par des innovations mécaniques, dédiées à la fois au dynamisme mais également à la conduite de tous les jours.

Confort, dynamisme, sécurité. Ce sont des éléments clefs dans la conception d’un véhicule et qui peuvent définir la psychologie même d’un modèle. Dans le cas d’une limousine telle que l’A8, tout porte à croire que les curseurs sont tournés vers la confort et la sécurité. Vous allez voir que d’autres aspects ne sont pas oubliés.

Commençons par les moteurs. Chaque Audi A8 possédera un système hybride, quelle que soit la motorisation choisie. C’est une décision prise par Audi pour à la fois gagner en efficience mais également en confort pour permettre des séquences de démarrage plus fluides et sans bruit. Ce système hybride basé sur la technologie 48 volts permet dans la nouvelle venue des avancées jusqu’à présent impossibles.

D’abord le démarreur sera assisté pour améliorer le fonctionnement du système Start & Stop, mais c’est au niveau du châssis que le nouveau système hybride va pouvoir briller : la nouvelle génération d’Audi A8 se voit greffer un système de suspensions et de gestion des trains inédit. Une barre anti-roulis électrique permettra de gérer la rigidité du train avant à la demande et pourra comprimer ou détendre des suspensions en quelques millièmes de seconde.

Tout ce système est couplé à une armée de capteurs disposés tout autour du véhicule. La nouvelle A8 est consciente de la surface de roulage et pourra donner l’ordre aux suspensions de prévoir un trou ou un dos d’âne. Lors de freinages et accélérations brusques, le système actif permettra de garder une grade stabilité, y compris en virage ou la barre de torsion permettra de virer quasiment à plat. Enfin en terme de sécurité, toute la voiture pourra remonter de quelques précieux millimètres en cas de choc, afin de préserver les passagers. Voici une démonstration bien détaillée :

Toute cette technologie embarquée n’est pas seule. En effet lorsqu’on conduit un véhicule de plus de 5 mètres, les changements de direction peuvent être problématiques. Depuis plusieurs années les constructeurs automobiles rivalisent d’ingéniosité pour rendre leur modèles plus agiles, en passant notamment par la technologie des roues arrières directrices. C’est le choix fait par les ingénieurs d’Ingolstadt dans cette nouvelle A8.

Dans les faits, les roues arrières sont reliées à une direction pilotée électriquement. Lorsqu’on roule à allure normale, les roues arrières tournent dans le même sens que les roues avant pour assurer des changements de cap plus faciles. A allure réduite, notamment pour les manœuvres de stationnement, les roues arrière tournent dans le sens inverse pour  diminuer le rayon de braquage. Toute cette mécanique est mise en images dans cette vidéo, bluffante :

Vous avez pu le voir toute cette semaine, l’Audi A8 est une voiture pleine de surprises. A chaque génération les ingénieurs et mécaniciens donnent tout leur savoir-faire pour construire ce vaisseau amiral, véritable vitrine technologique pour la marque Audi. Ce qui parait entièrement nouveau pour ce modèle paraîtra commun dans quelques années mais la primeur reste dans cette limousine franchement belle.

Je vous l’ai déjà dit mais c’est pour moi le meilleur modèle d’Audi et un vrai coup de coeur à chaque fois. Je rêve d’avoir la chance de me placer un jour à son volant pour vivre pleinement l’expérience A8. J’espère que cette semaine vous a plu et que vous avez appris quelques éléments sur la limousine d’Ingolstadt. A très vite.

Commenter