A8 Audi Modeles de serie A/Q Want

Nouvelle Audi A8 – Oubliez la science-fiction

Bonjour à tous. Celà fait plusieurs semaines que nous attendons l’arrivée de cette 4ème génération de l’Audi A8. Il faut dire que la marque aux anneaux nous fait attendre avec des teasings de plus en plus poussés et un beau sens du spectacle. Le vaisseau amiral d’Audi a toujours été un palace roulant et a su inaugurer de belles choses dans le monde automobile.

On peut désormais dire que notre attente n’a pas été vaine. Une fois de plus les ingénieurs d’Ingolstadt se sont dépassés et ont créé un modèle magnifique et personnifiant « l’avance par la technologie ». Mais commençons par le dessin, différenciant et montrant la patte de Marc Lichte, directeur du design chez Audi depuis 2014 et présentant fièrement aujourd’hui un renouveau dans les lignes des modèles Audi.

La calandre singleframe se retrouve plus écrasée, entourée par des feux LED allongés possédant la technologie HD Matrix LED. Les lignes latérales sont tendues et l’empattement est plus grand, pour améliorer le confort de ce palace. A l’arrière la signature lumineuse OLED frappe, elle court sur toute la largeur de la limousine et affiche une dynamique fluide et très moderne. En partie basse, les pots d’échappement disparaissent pour mieux montrer le côté écologique de cette nouvelle A8.

Voyons maintenant l’intérieur de ce vaisseau amiral. Quand on entre dans une limousine telle que l’A8, les beaux matériaux et l’avantgardisme sont de mise. Cette 4ème génération d’Audi A8 ne déroge pas à la règle. Cuir, bois précieux, sièges confortables, massants, ventilés … tout est présent pour le confort visuel et physique du conducteur et ses passagers. La place de rêve se trouvant à l’arrière droite, avec de beau éléments de confort et pour la première fois une fonction de chauffage et massage des pieds, pour les voyages aux longs courts. Les passagers arrières profiteront même d’une interface entièrement tactile pour gérer les éléments qui les entourent.

Pour le chauffeur et le passager avant, c’est la sobriété qui est de mise. Le design intérieur de cette A8 mise sur le tactile et la technolgie. Marc Lichte a voulu cet habitacle avec le moins de boutons possible. Deux surfaces tactiles sont présentes sur le tunnel central pour gérer la navigation, les médias et bien sûr les éléments de confort. Une logique adaptative est présentée pour les interfaces avec des possibilités différentes suivant le nombre de passagers ou le mode de conduite choisi. Pour accroître le feeling de ces surfaces tactiles, chaque bouton déclenchera un retour haptique et sonore afin de valider les choix. Une commande vocale proche des assistants sur les smartphones sera également de la partie.

Avec de telles interfaces, la nouvelle A8 personnalise une fois de plus l’avance par la technologie, mais les surprises ne s’arrêtent pas là. En effet la conduite autonome est enfin là, validée niveau 3 sur cette limousine. Concrètement ? Le vaisseau amiral d’Audi est capable de conduire seul dans les bouchons jusqu’à 60 km/h, et peut désormais se passer du chauffeur sur les routes dont les chaussées sont séparées. Un appui sur un simple bouton permettra de vaquer à ses occupations sur l’autoroute, néanmoins si les conditions l’exigent, la voiture demandera au conducteur de reprendre le volant.

De nombreux capteurs placés tout autour de la voiture sont capables de générer une image 3D de l’environnement, des calculateurs travaillent ensuite sur les scénarios et donnent les ordres à la mécanique pour conduire de façon souple et autonome. Voici une première vidéo de présentation de cette nouvelle A8 avant de passer à la suite :

La conduite autonome n’est pas le seul atout technologique de ce vaisseau roulant. Cette nouvelle A8 sera également capable de sortir d’un garage ou d’une place de parking toute seule, sans chauffeur, qui restera simplement à côté pour veiller au grain. Les roues arrières directrices permettront justement un meilleur comportement et une agilité accrue par rapport à l’ancienne génération, malgré les 5,17m de ce nouveau modèle. Selon la vitesse, les roues arrières tourneront dans le même sens que les roues avant ou dans le sens inverse, le chauffeur gagne à la fois en sportivité mais également en facilité.

Pour accroître encore le confort, Audi a mis au point des suspensions autonomes et entièrement pilotées. Suivant le mode de conduite choisi, le voiture scanne la route et prépare les amortisseurs pour gérer d’éventuels trous ou bosses sur la chaussée. Il en résulte un confort encore amélioré par rapport à l’ancienne génération, déjà presque exempte de défauts ! Evidemment, toute cette technologie n’est possible qu’avec un système central prêt pour ça : la nouvelle A8 inaugure pour la 1ère fois le système 48V comme circuit électrique principal.

La technologie 48V repousse les limites des équipements électriques et permet une hybridation pour tous les modèles. En effet une batterie de 12 kW sert à épauler le moteur thermique avec un démarreur alternatif, un système start/stop intelligent et un système de récupération d’énergie. Le résultat est simple : environ 0,7L/100km gagnés. Du côté des motorisations, Audi prévoit deux moteurs V6 et deux moteurs V8, qui seront chapeautés par un remplaçant du moteur W12 dans les prochains mois. Les puissances s’étaleront de 286 à 460 chevaux (sans compter le futur W12). Un modèle plug-in hybride est également prévu et affichera les mêmes prestations que le Q7 e-tron que j’ai eu la chance d’essayer récemment, soit une cinquantaine de kilomètres en mode électrique.

Autant dire qu’Audi a mis les petits plats dans les grands avec sa nouvelle A8. L’attente fut longue mais les designers et ingénieurs de chez Audi ont réalisé un travail presque parfait en repoussant les limites de la technologie. Il nous faudra attendre l’automne pour voir cette limousine dans les salons et à la fin de l’année dans les concessions. On peut également entrevoir le futur design des modèles A7 et A6 qui seront renouvelées dans les prochains mois : interfaces tactiles, horizontalité, technologie, conduite autonome. Le futur est proche et promet d’être radieux.

Commenter