Audi E-tron En pratique Essai Mes essais Modeles de serie A/Q Q7

Essai Audi Q7 e-tron quattro : la force tranquille

Bonjour à tous. On peut toujours critiquer la météo bretonne, mais parfois, les éléments sont contre nous. Nous sommes début Juin au pied du Puy de Dôme et je suis invité à un essai comme je les aime. Seulement la météo n’a pas voulu coopérer, et c’est sous une pluie continuelle que j’ai découvert ce superbe Q7 e-tron quattro.

Il faut être honnête, la première génération de l’Audi Q7 ne me plaisait pas. Trop rond, trop massif, trop statutaire, le SUV haut de gamme n’était pas ma tasse de thé. En 2015, la marque aux anneaux décide de lancer la seconde génération du SUV Q7, et là, changement radical. D’abord la calandre personnifie la famille Q chez Audi avec ce singleframe très géométrique et entouré d’aluminium jusqu’aux feux. Ensuite l’arrière gagne en dynamisme. Finies les rondeurs, cette fois on a droit à des lignes tendues et réussies. Enfin de profil, le côté camionnesque de la première génération disparaît, au profit d’une ligne étirée, plus familiale.

Les optiques renforcent le côté dynamique et mon modèle d’essai e-tron gagne quelques détails bien pensés comme les feux LED bien intégrés en partie basse du pare-chocs, quelques logos disséminés sur la carrosserie et une partie basse à l’arrière n’intégrant plus les échappements. Malgré les apparences, mon modèle d’essai est de couleur bleu encre, mais l’absence de soleil le fait virer au noir.

Avec cette pluie battante, je n’ai pas attendu longtemps avant de grimper à bord. Comme toujours on se sent chez soi dans cette Audi et la qualité de finition est exemplaire. Ce Q7 est haut de gamme et cela se voit. Les sièges en cuir et alcantara sont fermes mais confortables, les commandes tombent toutes bien en main et le cockpit virtuel est toujours aussi bluffant. Cette horizontalité dans les aérations rend l’habitacle luxueux et moderne, les commandes de climatisation sont réussies et la console centrale habillée en chêne gris est magnifique. Les écrans sont de grande qualité et que dire de l’espace à bord, gigantesque. Je m’installe correctement, il est temps de partir.

Contact, démarrage … pas un bruit !

Moteur es-tu là ?

D’accord, je suis dans un Q7, le SUV le plus luxueux de la gamme, mais aucun bruit ne se passe dans l’habitable lors du démarrage. Le cockpit virtuel me rappelle alors un élément crucial : e-tron READY. Ce Q7 est un hybride rechargeable, dans son mode par défaut (Hybrid), le moteur électrique et le moteur thermique travaillent de concert pour consommer le moins de diesel possible. Au démarrage il ne se passe donc RIEN, simplement une indication au tableau de bord pour dire que le système est prêt. Sélecteur sur Drive, il est temps de faire mes premiers tours de roue.

Les premiers kilomètres sont perturbants, le moteur thermique ne s’allume pas, le silence est cathédral dans ce Q7 e-tron et seul le gabarit rend l’exercice compliqué. J’arrive sur route nationale, le moteur thermique se lance, discrètement, sans aucun à-coup. Le 3.0 V6 TDI de 258 chevaux attaché au système électrique est discret, presque trop, la montée dans les tours est franche mais reste peu bavarde, on sent tout de suite que ce Q7 e-tron est taillé pour le confort et la ballade au long cours.

Je prends le temps de découvrir les différents modes de conduite et la gestion du système hybride : un mode Hybrid gère automatiquement le duo électrique/thermique, un mode EV donne une conduite 100% électrique et l’intéressant mode Battery Hold permet de rouler uniquement sur le moteur thermique pour garder de l’autonomie électrique lors des retours en ville. Dans les faits, l’ordinateur de bord m’indique un peu plus de 40 km sur les batteries, un beau score.

Jamais déconnecté

Vous le savez, l’Audi Q7 est un peu le cousin de l’Audi A8, rehaussé, habillé en baroudeur mais aussi confortable et technologique. Ce Q7 e-tron ne déroge pas à la règle en proposant un équipement pléthorique et une connectivité bien pratique. Le désormais habituel cockpit virtuel déborde d’informations et malgré quelques réglages difficiles à trouver, il est confortable de pouvoir l’adapter à ses envies.

Le MMI central est lui aussi très complet et présente le système Audi Connect, un vrai concentré d’informations utiles pour le quotidien. On retrouve par exemple les lieux touristiques avec les horaires et les contacts, les bornes de recharge électriques, la météo ou encore les flux des différents réseaux sociaux. Il est évidemment possible de connecter son smartphone pour retrouver tout son écosystème directement dans le véhicule. Le large pavé tactile fait d’ailleurs des merveilles en terme d’ergonomie, notamment pour le GPS, je regrette simplement que cette surface tactile ne soit pas utilisée pour naviguer dans les menus, comme on le ferait sur un smartphone, il faut basculer entre la molette et le pavé tactile pour naviguer efficacement.

Le système de navigation GPS est lui aussi connecté pour connaître en temps réel l’état du trafic et afficher la carte en 3D avec les données Google Maps. Si cela paraît too much, c’est très utile dans les endroits inconnus ou Google Street View permet de visualiser directement l’endroit à suivre. Enfin les données GPS sont également utilisées pour la conduite en adaptant automatiquement l’allure du régulateur intelligent en fonction de la sinuosité, de la vitesse maximale autorisée, du trafic et des intersections à venir. C’est bluffant d’efficacité et parfait pour rouler sereinement.

Coureur de trail

Après avoir avalé de nombreux kilomètres, il me fallait tester un autre élément différentiant sur ce Q7 : sa capacité hors-route. Je vais rassurer tout de suite les sympathiques personnes qui m’ont prêté ce véhicule, je n’ai pas fait de franchissement, simplement quelques chemins boueux et non balisés ! Audi Drive Select sur Offroad, on sent le véhicule s’élever grâce aux suspensions pilotées. Un écran spécifique apparaît avec les angles d’attaques et les maximums à ne pas dépasser. Le Parking System est également utile pour voir les distances avec les éléments environnants.

Une fois de plus c’est le gabarit qui rend l’exercice compliqué, du moins les premières minutes car une fois habitués aux 5m de l’engin, tout se passe naturellement. Le Q7 e-tron fait une belle démonstration du système quattro et ne recule devant rien, tout en maintenant un confort de salon à bord. Je sors alors des chemins, nettoie les passages de roue et les éléments en partie basse, et je pars pour le sprint final.

En effet ce Q7 e-tron m’a bluffé, notamment par son confort et sa capacité à rendre zen son conducteur. Il pousse clairement à une conduite coulée si bien que je n’ai pas pris le temps de réellement ressentir les 373 chevaux cumulés de l’engin. Direction l’autoroute pour quelques accélérations, système en mode hybride, et pied au plancher pour déclencher le boost. La surprise est de taille, malgré ses 5 mètres et 2,5 tonnes, les accélérations avec le boost sont bluffantes, le couple du moteur électrique épaule efficacement le V6 3.0L TDI et malgré un comportement donnant rapidement du roulis et du tangage le compteur grimpe vite. Cette accélération tranche avec le côté sobre du Q7 e-tron qui cache bien son jeu et qui reste peu sonore.

Conclusion

L’Audi Q7 e-tron quattro est un modèle plein de surprises. Clairement, son plus grand défaut est également sa plus grande qualité : il s’agit de sa taille. En effet les 5 mètres de ce Q7 sont perturbants au départ mais finissent par devenir faciles à emmener et permettent un chargement et un espace à bord gigantesques. Le design sobre et dynamique de l’engin sont réussis et tranchent véritablement avec l’ancienne génération. A l’intérieur, les sièges ont un maintien latéral un peu juste, mais la philosophie de ce modèle est centrée sur la ballade. Le système MMI est complet et facile d’accès, la surface tactile mériterait d’être encore plus utilisée.

Mais s’il n’y avait qu’une seule chose à retenir, ce serait la réussite du système hybride rechargeable. Le confort est sénatorial, les 50 km d’usage électrique bien suffisants pour les trajets citadins quotidiens. Le moteur thermique est discret et ne vient pas déranger lorsqu’il s’active, enfin le boost apporté par le moteur électrique est plaisant et bluffant. Ce Q7 e-tron quattro est un véhicule d’exception, clairement placé sur le haut de gamme mais dont les prestations valident parfaitement ce choix. Certes son gabarit est à prendre en compte mais une fois à son bord, on l’oublie rapidement et l’électronique veille au grain. Utilisable au quotidien, ce Q7 est un parfait allié pour les familles avec son grand espace à bord et son coffre très généreux.

Une fois encore un énorme merci à la concession Audi Sport Concept d’Aubière pour leur excellent accueil et le prêt de ce beau véhicule. Si vous souhaitez découvrir plus en détails ce Q7 e-tron, vous pouvez d’ailleurs aller faire un tour dans cette belle concession. Un merci tout particulier à Marjorie et Jérome pour leur confiance, à très vite.

Commenter