Audi Essai TTRS

Addict à la vitesse ? L’Audi TT RS peut vous aider

Bonjour à tous. Les amateurs de sport automobile ont toujours un faible pour les petits coupés munis d’un moteur plein de santé. Chez Audi, les coupés font désormais largement partie du paysage mais l’un d’entre eux possède sa propre personnalité : le TT.

C’est en 1998 que la firme d’Ingolstadt a décidé de se lancer sur le segment des petits coupés sportifs abordables. L’engouement a été instantané, il faut dire qu’avec ses lignes arrondies le TT possédait une ligne unique et facilement reconnaissable. Seulement les puristes lui ont toujours trouvé un manque de sportivité, un curseur trop tourné vers le confort. Avec l’arrivée de la seconde génération en 2006, les ingénieurs d’Ingolstadt se sont améliorés et se sont même permis de créer un TTS puis un TT RS.

Le premier TT RS est apparu en 2009 et a repris l’architecture mythique qui a fait la renommée d’Audi : le moteur 5 cylindres en ligne. A l’époque le 2.5L TFSI proposait 340 chevaux, ce qui était déjà beaucoup. En 2014, la marque aux anneaux décide de renouveler entièrement la famille TT avec un design époustouflant et une technologie de pointe, c’est celle que nous connaissons actuellement.

Jusqu’en début d’année dernière, nous ne pouvions compter que sur un TTS, mais les motoristes d’Audi Sport se sont penchés sur le coupé sportif et lui ont greffé un nouveau coeur pour arborer fièrement le badge RS : un 2.5L TFSI de 400 chevaux. Le résultat est époustouflant : le 0 à 100 km/h est réussi en seulement 3,6 secondes et le différentiel quattro sport permet une motricité sans failles.

Les essais de ce bolide sont encore rares mais l’équipe de Carfection a eu l’occasion de se pencher sur le nouveau venu. C’est Drew qui a pris le volant du bolide d’Ingolstadt pour une journée inoubliable :

Audi a réussi avec ce TT RS un pari fou : faire une machine performante et plus rapide que ses rivales germaniques pour un tarif mesuré. Comme le raconte Drew, le badge Audi est moins prestigieux que celui d’autres constructeurs automobiles, mais les chiffres sont là et ce bolide pourrait bien faire de l’ombre à quelques sportives.

Commenter

douze − 9 =