A1 Audi En pratique Essai Mes essais

Essai Audi A1 Sportback 1.4 TFSI 125ch Ambition Luxe – La petite qui a tout d’une grande

Bonjour à tous. Lorsqu’on s’appelle Audi, il est difficile de tenter des marchés qui semblent hors du périmètre de la marque. Pourtant il y a 7 ans, la firme d’Ingolstadt a décidé de se lancer sur le marché des citadines chics avec l’A1, l’essai est clairement réussi.

L’Audi A1, je la connais. J’ai eu l’occasion de tester la plus puissante avec ses 185 ch, l’entrée de gamme avec son petit moteur de 86 ch, et même la bombe S1, son quattro et ses 231 chevaux. Pour couronner le tout, j’ai également pu tester ses capacités sportives sur le circuit de Magny-Cours lors des Audi Endurance Experience. Seulement mon dernier essai date de fin 2014 et je n’avais pas eu la chance de m’attarder sur le facelift.

C’est la concession Audi Sport Concept d’Aubière qui m’a donné la possibilité de me mettre au volant de la plus petite des Audi dans une configuration qui m’était encore inconnue : une superbe A1 Sportback Noir Mythe avec un 1.4L TFSI de 125 chevaux et une boîte S-tronic.

Sobre mais facétieuse

Dans cette livrée Noir Mythe, cette A1 Sportback paraît presque sage, mais qu’on ne s’y trompe pas, le pack extérieur S-line de mon modèle d’essai montre de beaux arguments. Quelques touches de chrome habillent la calandre, les seuils de portes aluminium montrent un beau logo et le diffuseur arrière gris mat entoure deux sorties d’échappement (dues à ce 1.4 TFSI). Cerise sur le gâteau, un becquet de toit termine un look sage mais plein de belles attentions.

A l’intérieur, on retrouve ce même dilemme. Cuir, aluminium, peintures noir laqué : l’ambiance est calme mais les touches d’aluminium et les palettes au volant de la boîte S-tronic donnent parfois envie d’en découdre.

La passion du détail

Ce que j’aime dans cette belle A1 Sportback, c’est l’attention toute particulière pour certains détails. Les diffuseurs d’air de la même teinte que la carrosserie, les sièges en cuir confortables et chics et les boutons rotatifs en aluminium au toucher très premium. Dehors les feux sont travaillés au millimètre, le diffuseur s’habille avec un motif nid d’abeille qui rappelle les modèles RS et les superbes jantes de 17 pouces bi-ton terminent ce tableau. Seule la définition de l’écran MMI pourrait être revue à la hausse, mais le MMI Navigation Plus est proposé pour la relever.

Vous avez dit citadine ?

Après avoir longuement détaillé cette belle A1 Sportback, il est temps de prendre la route et découvrir ses facultés. Un doigt sur le bouton Start/Stop, le 1.4 TFSI prend vie. Heureusement que l’aiguille du compte-tours a bougé, parce que le silence est de mise avec ce 4 cylindres essence. Sélecteur sur « D », c’est parti pour faire un peu de shopping.

La petite A1 se plait dans l’environnement citadin. Sa petite taille l’aide à se faufiler partout et le duo 1.4 TFSI 125ch et S-tronic fait des merveilles. C’est simple, avec une conduite douce on entend très peu le moteur, ce qui nous place dans une atmosphère paisible qui casse du rythme des grandes villes. C’est reposant et sans stress pour le stationnement avec seulement 3,97m de longueur.

Le coffre est logeable pour une voiture de cette taille, les places arrières sont correctes, en évitant de placer des passagers trop grands. A l’avant c’est parfait, les sièges sont confortables et les réglages nombreux. Seule la technologie embarquée montre un retard par rapport à la production actuelle : écran de bord monochrome et ergonomie du MMI qui mérite d’être mise à jour (mais la future version de l’Audi A1 remettra les pendules à l’heure). On s’y habitue toutefois très bien et il faut garder en tête que cette A1 est la plus abordable des Audi.

Plaisir d’essence

Après mes emplettes, je quitte enfin la ville et compte bien voir ce que promet le 1.4L TFSI 125ch. Direction le Puy-de-Dome et le Lac d’Aydat. Sur voie rapide la belle A1 Sportback impressionne : elle est stable et confortable. Le moteur s’entend plus qu’en ville mais rien d’alarmant, on peut clairement avaler les kilomètres sans trop se fatiguer. Il est alors temps d’entrer sur le réseau secondaire et prendre les palettes en main.

Cette A1 Sportback prend du rythme sans broncher, de plus le moteur essence distille un son sympathique voire rageur passé les 4 000 tr/min. En mode manuel, la boîte S-tronic est toujours aussi efficace et permet de prendre corps avec la mécanique. Côté châssis on sent que l’accent a été mis sur le confort et l’absence de quattro montre ses limites. Mais le comportement est sain et rassure.

Pour avoir testé de nombreux moteurs sur cette Audi A1, le 1.4 TFSI semble un choix parfait : consommation raisonnable et performances bien suffisantes pour la catégorie. Il permet des relances plus franches que le 86ch (remplacé par un 95ch) et se montre moins onéreux que le 185 ch. Et j’insiste, c’est un réel plaisir de profiter d’une sonorité agréable lors des sessions dynamiques.

Une vraie Audi

La plus petite des Audi … effectivement cette A1 illustre l’entrée de gamme du constructeur d’Ingolstadt. Malgré son positionnement, cette A1 Sportback a tout d’une Audi et mérite pleinement son positionnement premium. Le look est sobre mais réussi, le confort surprenant et les détails nombreux et bien choisis. L’Audi A1 est un véhicule de choix pour qui vit quotidiennement la ville et profite de ses vacances pour en sortir. Elle peut tout faire et accorde une atmosphère reposante une fois installé dans l’habitacle.

Un grand merci à la concession Audi Sport Concept d’Aubière pour m’avoir prêté ce véhicule. Sachez que vous pouvez d’ailleurs aller l’admirer dans les locaux de cette concession, vous serez toujours bien reçus. Un merci tout particulier à Marjorie et Jérome pour leur confiance, à très vite.

2 Commentaires

  • Bonjour, certainement beaucoup de gens tendent à oublier que la nouvelle Audi A1 est un vrai bijou de la firme Allemande.

  • C’est un segment difficile ou les constructeurs premium sont parfois mal perçus. La firme d’Ingolstadt a intégré ses gènes dans un modèle compact : qualité de fabrication, soucis du détail, rigueur … Le résultat est là.

Commenter