A1 Audi Audi Endurance Experience Competition Modeles de serie A/Q

Audi Endurance Experience : un week-end exceptionnel à la finale du Castellet #Audi2E

Bonjour à tous. Il y a une semaine très exactement j’ai eu la chance d’assister en VIP à la finale de la compétition amateur Audi Endurance Expérience sur le célèbre circuit du Castellet. Autant dire que  dès l’invitation la passion et l’envie étaient bien présentes.

audi2e_01     audi2e_02

Autant dire que la marque aux anneaux a vu les choses en grand pour cette finale emblématique. Par rapport à l’an dernier, les ateliers se sont améliorés, les activités sont plus nombreuses bref je sens dès mon arrivée que je ne vais pas m’ennuyer une seule seconde. De toutes façons les choses sont claires dès le passage de la « porte » du circuit : une superbe R8 LMS trône fièrement, accompagnée de la belle A1 et sa livrée Audi2E 2013. Au sein de l’accueil même combat avec la victorieuse Audi e-tron quattro, reine de l’endurance. Mes yeux brillent déjà et ce n’est que le début.

Pour bien commencer ces trois jours, je suis invité à partager un repas avec les personnes chargées de la communication web Audi et les pilotes de la voiture #27, la team digitale composée de Nicolas Martin (@blogenbois, blogenbois.fr), Simon Foucher (@Nuwave_M, nuwave-marketing.com), Sébastien Courtin (@Gentside, gentside.com), Guillaume Pocquet (@Minutebuzz, minutebuzz.com) et Philippe Hortail (@SportCarsfr, sport-cars.fr). Forcément entre blogueurs l’ambiance monte rapidement, de belles rencontres avec des passionnés. Mais déjà le temps passe vite et il est temps pour tous les pilotes de rejoindre le briefing qui précède la séance d’essais libres. C’est le moment pour moi de me promener autour du circuit, de découvrir ce qui m’attend vraiment et surtout d’en prendre plein les yeux.

audi2e_08 audi2e_09

Aux vues du programme, forcément de nombreuses Audi étaient présentes dans l’enceinte du circuit, non seulement les A1 mais surtout tous les modèles d’essai ainsi que quelques surprises pour un show officiel dans la soirée. Autant dire que je n’ai pas mis longtemps pour trouver des perles rares. Non loin de l’accueil, un grand nombre d’anneaux sont alignés et tous plus prestigieux les uns que les autres : RSQ3, RS4, RS5, RS6 avant, nouvelle S3, SQ5, TT RS, waouh ! Je ne sais plus où donner de la tête et je shoote sans arrêt ces nouveautés que je n’avais encore jamais vues auparavant. Les personnes en charge de ces voitures sont en plus très sympathiques et m’autorisent quelques photos d’habitacle.

Audi2e

a2e_2 a2e_1

Les essais se passent bien, pas d’accrochage et les équipes commencent déjà à parfaire leur stratégie pour la grande course de 24h du lendemain. C’est la prudence qui prime un peu partout dans la pit-lane, en effet chaque changement de pneus ou de plaquettes coûte 15 minutes, sans compter d’éventuelles avaries en poussant à fond la mécanique et l’essence nécessaire. Pour un grand nombre de pilotes c’est la première expérience sur circuit et ces essais sont également l’occasion de faire leurs preuves dans un environnement aussi compliqué à appréhender.

C’est alors qu’une première surprise de taille arrive pour moi, à laquelle je n’étais vraiment pas préparé. Pour la petite histoire niveau organisation j’ai été rattaché avec Romain (@cavalino_fr, Cavalino Design) de BlogAutomobile au groupe des gagnants du jeu web #A2Echallenge devenus alors co-team managers. La responsable du groupe m’interpelle et me demande de mettre un casque : je vais conduire une belle A1 livrée compétition sur le circuit quelques tours au milieu des essais ! Mon sang ne fait qu’un tour, me voilà catapulté en passager pour deux tours de reconnaissance. Points de corde, de freinage, accélération progressive, gestion du trafic, autant d’exercices qu’il va me falloir réussir. Je prends alors la place du pilote pour 3 tours mémorables : sortie des stands et hop enchainement des virages de ce superbe circuit, le trafic n’est pas dense et je prends très vite plaisir. Le premier tour est laborieux, mon freinage n’est pas assez fort et les pneus souffrent, mais j’apprends vite et déjà mon second tour est meilleur, mon troisième tour s’en ressent également et je ralentis avant les stands afin de faire refroidir les freins.

audi2e_16

Magique, tout simplement, les souvenirs de Magny-Cours il y a deux ans sont vite remontés et il m’a fallu longtemps pour redescendre de mon nuage. La séance d’essais se terminant, les pilotes partent se changer pour une soirée très sympathique qui s’annonce. Au moment de l’ouverture du driver lounge, une fois de plus mes yeux brillent.

audi2e_11

La salle est magnifique et au fond trône une superbe RS7 sportback couleur gris mat. Les hostilités commencent alors, un très bon cocktail dinatoire qui me permet de faire mes premières salutations aux personnes d’Audi France présentes pour l’occasion. Vers 22H, les lumières s’éteignent, c’est Yodelice qui fait son entrée sur la scène pour un show excellent d’une heure environ et une ambiance surchauffée. Voici une petite vidéo de qualité moyenne mais qui vous plongera dans cette belle ambiance.

Vers 23H, un autre show s’annonce avec des vedettes d’un autre genre. Marc Brinkmann monte sur scène pour nous annoncer la révélation de nouveautés Audi avec quelques surprises. Tout le monde se presse vers la scène, un compte à rebours se lance, la première vedette arrive alors : la superbe et nouvelle Audi A8 qui se présente au public pour la première fois en France. Elle est suivie par une tout aussi belle A3 cabriolet. Le sport termine ce show avec le SUV sportif RSQ3 et la reine de la gamme RS : la racée RS7 Sportback. Pas plus de détails pour l’instant, ce show fera l’objet d’un nouvel article très prochainement. Pour terminer la soirée, deux DJ font leur apparition et plongent la structure dans une ambiance électro très sympathique. Il est temps d’aller se reposer.

audi2e_17

Jour J – La course

Samedi matin, la journée s’annonce longue et palpitante. Je regarde le programme avant de rejoindre le circuit … la nuit sera courte ! A 9h30 les pilotes partent pour un briefing d’avant course. J’en profite pour me promener et aller découvrir la zone Bang&Olufsen. A bord d’une sportive RS7, un ingénieur son nous présente ce système sonore hors du commun. On imagine des centaines d’heures passées sur chaque véhicule pour donner aux occupants une restitution du son proche d’une salle de concert. C’est presque de l’orfèvrerie et on profite de musique électronique puis classique, c’est bluffant. L’horloge tourne rapidement et c’est alors l’occasion de rejoindre la piste, pas encore pour le départ mais pour une expérience hors du commun : un baptême en R8 LMS pilotée par Pascal Fabre, un tour de circuit ultrarapide avec une promesse de sensations fortes. Je vous en dirai plus prochainement.

audi2e_04     audi2e_03

Avant le repas, je profite de quelques minutes pour aller découvrir les garages. C’est encore impressionnant, tout est millimétré, chaque pièce de rechange est là, les mécaniciens ont des petites coupelles contenant les outils qu’il faut pour chaque opération. Il ne leur faut que 3 minutes pour changer disque et plaquettes de freins. Moins de 30 pour changer une boîte et moins de 40 minutes pour refaire un demi train avant. Voici une vidéo prise durant la course et réalisée par Audi qui vous plonge dans l’ambiance des garages :

L’heure du départ approche, un bon repas s’impose pour les pilotes (j’en ai bien profité aussi) et je discute alors avec les co-team managers. Les stratégies sont toutes différentes mais c’est la prudence qui reste de mise. Durant la course, chaque équipe devra faire 44 arrêts, chaque pilote devra conduire au moins 4 heures et à chaque arrêt, la voiture devra rester 1 minute immobile. Avec toutes ces cartes en main, on sent de suite que certes le niveau des pilotes aura une importance mais la stratégie sera elle aussi déterminante.

audi2e_13 audi2e_14

13h30 sonnent, l’occasion pour moi d’aller encourager les équipes sur la grille de départ avant l’heure fatidique. L’ambiance est excellente et tout le monde est motivé par cette course de 24H. Nous dégageons la piste et alors les moteurs chauffent. Pour cette course le départ lest lancé : chaque voiture effectue un tour derrière la satefy car (une superbe Audi R8 V10 Plus livrée bleue) et la course démarre réellement quand le premier concurrent passe la ligne.

24 heures, il est vrai que c’est relativement long mais tout est prévu à la fois pour les pilotes et leurs accompagnants pour ne pas voir le temps passer. Après être resté quelques temps dans les stands pour discuter stratégie et voir les premiers chronos, je vais dans le motorhome. Quelques tours de simulateur s’imposent et me voilà au volant virtuel d’une R8 LMS sur le circuit de Suzuka. Derrière moi ça s’agite et je termine prématurément ma course. En effet les personnes de chez Microsoft présentes pour l’événement profitent de l’Audi Endurance expérience pour montrer leur nouveau joujou au public : la XboX one ! Évidement Forza Motorsport 5 est présent sur l’appareil dans une version de démonstration qui nous permet d’essayer la belle R18 e-tron quattro.

xboxone

Un peu plus tard dans l’après midi, je pars pour une nouvelle aventure : l’Audi quattro challenge. Un slalom chronométré à bord du puissant Audi TT RS plus. Les choses ont changé par rapport  à l’an dernier et cette fois les choses se déroulent sur un circuit école. Je vous parlerai de cette aventure dans un prochain article mais je peux vous dire que l’expérience fut palpitante. De retour dans l’enceinte du circuit les choses se sont accélérées, un nouvel atelier m’attendait : l’essai routier. 5 modèles de la marque étaient disponibles pour un essai de 20 minutes environ sur route. Pour ma part je me suis mis à bord du nouveau RSQ3 afin de découvrir le son du 5 cylindres et le comportement d’un tel véhicule. J’en suis ressorti très enthousiaste avec quelques remarques néanmoins. Je reviendrai sur cet essai prochainement. Sur la piste, les stratégies sont bien en place et la tombée de la nuit commence à mettre en difficulté certains pilotes. Pour l’instant pas de grande faute de pilotage, quelques petites touchettes mais rien de grave, les voitures sont toujours entières.

20h, un petit repas s’impose et ensuite départ pour une autre expérience de pilotage. Cette fois ce n’est pas à bord d’une Audi mais d’un karting ! Nous partons en direction de la piste du Castellet et Fabien Neel nous rejoint, un grand honneur et un plaisir de le voir se joindre à nous avec toute la bonne humeur qu’il nous a apporté. 24 minutes d’essais afin de parfaire les trajectoires et claquer un chrono honorable. Nous étions 11 sur la piste et la grille de départ pour la course de 24 tours était déterminée par notre chrono durant les essais. J’ai eu la bonne surprise de découvrir que j’avais effectué le 3ème temps qui m’a donc fait partir en 2ème ligne. la course est lancée et je suis suivi de très près par les pilotes en 4ème et 5ème position, dont Fabien. Au troisième tour les deux pilotes se placent à l’intérieur pour le premier virage, je suis obligé de prendre une trajectoire très longue et me fait dépasser. Je me retrouve en 5ème position que j’arriverai à tenir jusqu’à la fin.

audi2e_07

Il est presque minuit et la nuit est entièrement présente. Tous les pilotes sont très concentrés et déjà les consommables sont un problème. De nombreuses équipes ont déjà changé leur plaquettes voire leur pneus et chaque équipe à le droit à seulement 3 changements. Les team managers doivent donc réduire le rythme de roulage afin de préserver les freins d’abord pour ne pas user tout le stock mais surtout pour ne pas perdre de précieuses minutes. De nuit, on voit régulièrement les disques de freins rouges qui signifient que l’acier est très chaud et malheureusement en train de s’user fortement. Voici deux vidéos que j’ai pu filmer de nuit : Vidéo 1 / Vidéo 2.

Ma ballade dans les stands fut vite écourtée. L’occasion pour moi d’aller effectuer la dernière expérience de la soirée et non des moindres : un baptême en R8 de nuit sur la seconde partie du circuit du Castellet. C’est un pilote professionnel qui a eu l’occasion de nous faire ce baptême et autant dire que les sensations sont bien présentes. Ce fut l’occasion pour moi de découvrir pour la première fois l’intérieur de la nouvelle Audi R8 et également ressentir ce qu’apporte l’arrivée de la boîte S-tronic avec cette cavalerie. Le temps de passage des vitesses est vraiment court et Audi a sû garder cette pointe de charme en plaçant un coup de gaz à la tombée des rapports pour rappeler le V8 ou V10. Voici une vidéo tournée par Audi pour illustrer cette expérience hors du commun :

Grâce à ce baptême dans la belle R8, je me suis retrouvé plein d’adrénaline et prêt à passer une nuit aux cotés des pilotes et des équipes. J’ai donc naturellement vogué au sein du circuit et profité de l’ambiance plus calme de la nuit que j’apprécie particulièrement. Certains pilotes ont profité de ces instants pour se reposer. Les surprises n’étaient pas terminées, en effet dans un box j’ai pu faire un rencontre d’une personne membre du Clan TT, passionnée par la marque et surtout son coupé sportif. Je profite de cet article pour faire donc un gros clin d’oeil à David. C’est ensuite Fabien Neel qui m’a offert la dernière surprise de la soirée en m’invitant à partager un moment avec quelques co team managers, nous avons beaucoup discuté et parlé événement Audi, ce fut instructif.

La mi-course était passée, je me suis placé au sein de la team digitale pour les soutenir durant cette nuit éprouvante. L’ambiance était bon-enfant avec des recherches de stratégie tirées par les cheveux pour gagner des places au classement. De mon coté la fatigue était bien présente et il était temps d’aller dormir un peu.

Dimanche – L’arrivée

Après une courte nuit, l’adrénaline et la passion m’ont poussé rapidement à retourner au circuit afin de connaître les événements de la nuit. Malheureusement quelques équipes ont été victimes de gros accrochages. Notamment la team digitale qui a subi un gros choc nécessitant le remplacement complet du bras avant droit de la voiture, l’équipe a perdu près de 40 minutes ce qui les a fait plonger dans le classement. Environ 5 heures de courses restaient à faire et les freins étaient toujours un problème.

audi2e_15 audi2e_18

Après un bref petit déjeuner et une petite discussion avec les équipes Audi, j’ai pu effectuer mon dernier atelier du week-end. Un nouvel essai routier cette fois a bord de l’Audi RS4 avant. Un V8 atmosphérique, une finition exemplaire, une petite accélération pour profiter de la cavalerie, cette voiture m’a étonné. Je reviendrai sur mes sensations dans un futur article prochainement. La matinée est passée extrêmement vite et à peine midi passé et un repas vite avalé, la dernière heure de course à sonné. L’happy hour comme on aime l’appeler est toujours palpitante. Deux types de stratégies sont en place : d’abord les équipes très prudentes qui ont les consommables presque usés qui doivent tout faire pour ne pas s’arrêter, ensuite les équipes sereines qui cravachent pour effectuer de bons chronos et remonter au classement. le meilleur tour en course a d’ailleurs été réalisé par l’équipe #6 quelques minutes avant la ligne d’arrivée : 1:49:883, un excellent temps. Malgré tout le classement n’a guère changé dans cette dernière heure et à 14h c’est la team Xbox 360 qui a remporté la course.

audi2e_19 audi2e_05

Pour les différents classements ont retrouve les résultats suivants :

  • Extra-teams : 1ère place pour l’équipe Xbox 360, suivie par l’équipe Tag Heuer et enfin l’équipe VIP Audi France pilotée par Jean-Paul Rouve, Benoît Thiers Patrick Garcia et Marc Jalabert. L’équipe digitale a terminé en dernière position de ces extra teams notamment à cause de l’avarie suite à un gros accrochage.
  • Partenaires : 1ère place pour GSA premium automobiles, suivi par ByMyCar et enfin Auto Concept – Le Havre
  • myAudi : 1ère place pour l’équipe myAudi3, suivie par l’équipe myAudi1 et enfin myAudi2

Audi2e

Une belle cérémonie a clos le week-end en récompensant les pilotes vainqueurs et les autres. L’occasion pour moi se serrer une dernière fois quelques mains et prendre le chemin du retour vers ma région d’attache. Le week-end fut vraiment exceptionnel et plein de passion. J’ai pu faire la rencontre de nombreuses personnes passionnées et passionnantes. Bravo Audi pour l’organisation d’un tel événement et de toutes les activités entourant la course.

Comme annoncé au fil de l’article je vous détaillerai certains ateliers dans des posts séparés qui arriveront dans les prochains jours. L’effervescence de ce week-end mémorable n’est pas encore retombée et j’ai encore de nombreuses choses à vous faire découvrir, des photos et des vidéos. Je vous partagerai également de nombreuses autres photos de l’événement via la galerie Flickr du site. N’hésitez pas également à faire un tour sur le site Audi2eLive.fr qui a été créé par Audi et dans lequel vous retrouverez de nombreuses vidéos et qui vous permettra de vivre ce que chaque équipe a pu éprouver lors de la course.

Je tiens à remercier chaleureusement Michael et Victor de chez Wead pour l’invitation à ce week-end passionnant, Martine et Valérie pour l’organisation et la logistique et enfin Fabien Neel et Marc Brinkmann pour les bons moments passés ensemble. Merci également à William Crozes, photographe officiel Audi pour les belles discussions et le partage de quelques photos présentes dans cet article. Enfin clin d’œil à Dominique Le Moal et Sabrina. J’espère vous revoir tous très vite.

Commenter