24H du Mans Audi Competition R18 R18 e-tron quattro

24H du Mans 2012 : triplé Audi

Bonjour à tous ! Quelle journée et quelle course. On peut maintenant dire que cette 80ème édition des 24H du Mans était palpitante et nous avons eu droit à du beau spectacle du début à la fin.  Après de nombreux rebondissements, la marque aux anneaux monopolise le podium en plaçant ses R18 sur les 3 premières places.

Ce sont Andre Lotterer, Marcel Fässler et Benoit Treluyer qui ont mené la marque aux anneaux à la victoire sur la nouvelle R18 e-tron quattro #1. La prouesse est de taille puisque c’est à la fois la première participation de ce modèle au Mans et également la première participation d’un modèle hybride. L’avance par la technologie a frappé une fois de plus le monde de la compétition automobile d’endurance. L’équipage de l’Audi #1 a réalisé 378 tours durant 24H.

On retrouve en seconde position la seconde R18 e-tron quattro #2, pilotée par Ton Kristensen, Dindo Capello et Allan McNish. Un seul tour séparait les deux Audi hybrides. La première R18 Ultra est présente sur la troisième marche du podium avec 3 tours de retard sur le leader. Le trio Olivier Jarvis, Marco Bonanomi et Mike Rockenfeller terminent un podium rempli d’anneaux.

Finalement la dernière Audi Ultra, #3 de Marc Gené, Romain Dumas et Loic Duval termine en 5ème position à seulement 1 tour de la 4ème place, détenue par une Toyota. Le trio le d’Audi #3 a réalisé le meilleur temps au tour avec 3:24.189 pour boucler le circuit sarthois.

Une belle victoire d’Audi, qui n’a pas été gagnée facilement. Les rebondissements ont été nombreux. Après un départ sans accrochage, Allan McNich passe dans l’herbe moins de 20 minutes plus tard, plus de peur que de mal. A ce moment 2 Audi mènent la danse, suivies par une Toyota hybride et deux autres R18.

La valse des ravitaillements commence rapidement. Vers 18 heures, l’Audi #2 pilotée par Tom Kristensen doit passer par les stands pour retirer une pièce qui s’est logée dans les suspensions. Sébastien Buemi sur Toyota en profite alors pour passer à la seconde place du classement. Un peu plus d’une heure plus tard nouveau rebondissement pour l’équipe Audi  : Romain Dumas sort de la piste et vient percuter les pneus dans la première chicane de la ligne droite des Hunaudières. Le choc est violent, mais Romain sort du prototype pour arracher les pièces qui ne tiennent plus, il remonte alors dans la R18 et repart en direction des stands, une belle prouesse qui a fait économiser du temps précieux. Voici la vidéo en direct tournée à ce moment là, le courage et la détermination de Romain m’impressionnent.

Quelques minutes plus tard un gros crash s’est produit entre une Ferrari et la Toyota #8. La Toyota est partie dans la rambarde, le pilote Anthony Davidson est sorti conscient mais avec de fortes douleurs au dos, il a été emmené à l’hôpital (il va bien). La course a été placée sous safety car, les réparations de l’Audi #3 ont pu se faire dans le calme, mais les ingénieurs et techniciens d’Ingolstadt ont réalisé un excellent travail en très peu de temps. A 20h13 après 25 minutes dans le garage, l’Audi #3 repart avec Marc Gené à son volant. Le drapeau est repassé au vert à 21h, à ce moment seule l’Audi #1 reste en tête, suivie de près par la Toyota Hybride #7. Mais cette bataille durera peu car la Toyota est victime d’un léger accrochage qui l’oblige à aller dans les stands, Dindo Capello dans l’Audi e-tron quattro #2 prend donc la seconde place de classement, suivi par Olivier Jarvis qui se place en 3ème. Voici une vidéo montrant la rude bataille entre la R18 #1 et la Toyota hybride #7, comme vous pourrez le constater, l’écart était serré !

Pas d’incident majeur ensuite durant la nuit, une petite erreur de Dindo Capello sur l’Audi e-tron quattro #2 qui lui fait faire un tête à queue sans gravité, et ensuite rien d’autre que des ravitaillements et changements de pilote. C’est au petit matin vers 8h que Marcel Fässler tente un dépassement de l’Audi #1 et le réussit. Malheureusement la première place fut de courte durée car pour éviter une GT à Mulsanne, le pilote termine dans le bac à sable et percute le mur de pneus. la voiture est peu endommagée et Marcel termine normalement son relais. Les mécaniciens Audi ont mis seulement 61 secondes pour changer le capot moteur et une partie de l’aile arrière droite.

A 9h, les deux Audi de tête #1 et #2 ont moins d’une seconde d’écart. Les deux autre R18 suivent en 3ème et 4ème position, la Toyota hybride #7 a fait face a des incidents mécaniques et a passé beaucoup de temps aux stands avant que l’équipe japonaise décide de retirer le prototype de la compétition. Suite à l’incident de l’Audi #2, le Dr. Wolfgang Ullrich a déclaré qu’il n’y avait pas de consigne d’équipe, autrement dit carte blanche aux pilotes des anneaux pour se battre pour la meilleure place.

Le dernier rebondissement s’est produit vers midi avec deux sorties de piste. La première de Marc Gené sur l’Audi R18 Ultra #3 dans le ralentisseur Forza Motorsport. La prototype est abîmé sur l’avant et ressemble à celui de Romain Dumas la veille, au même virage ! Le pilote espagnol a pu repartir direction les stands pour faire réparer le véhicule.

5 minutes plus tard, un coéquipier, Allan McNish réalise lui aussi une faute, cette fois dans le virage du Pont. Une sortie de route trop rapide emmène le prototype e-tron quattro #2 dans le mur et endommage l’avant. Allan repart sans aide sur la piste mais laisse des débris, il doit passer aux stands. C’est l’effervescence dans le stand Audi, ils doivent réceptionner deux R18 endommagées. La #3 rentre la première, après quelques minutes à l’extérieur, elle entre dans la garage pour une réparation express de 20 minutes environ. L’Audi #2 quant à elle sera stoppée seulement 10 minutes. Les mécaniciens, techniciens et ingénieurs Audi ont fait un travail fabuleux en réparant extrêmement rapidement et de façon fiable les autos. Vous pourrez constater sur cette vidéo le ballet des mécaniciens. le Dr. Ullrich a même participé en portant le nez de rechange !

Suite a ces incidents la course passe sous drapeau jaune et la safety car fait son entrée pour que les débris soient évacués.

A 12h45, toutes les Audi étaient de retour sur la piste, La R18 e-tron quattro #1 en 1ère position, suivie par la seconde hybride et la R18 Ultra #4 en 3ème position. Le trio de tête n’a pas changé jusqu’au drapeau à damier où les 4 Audi sont arrivées en formation pour un final explosif !

Cette victoire est la 11ème pour la marque aux anneaux, en seulement 14 participations. Le trio Lotterer/Fässler/Treluyer signe sa seconde victoire consécutive. On peut également noter que la belle e-tron quattro #2 remporte le Michelin Green X challenge qui récompense les voitures les plus économes en énergie. Une belle course donc et une excellente victoire, bravo Audi, bravo à tous les ingénieurs, pilotes, mécaniciens, techniciens pour nous avoir fait vivre un moment passionnant. Rendez vous l’année prochaine ! Je vous laisse avec quelques clichés et la vidéo du final de cette 80ème édition des 24H du Mans.

Via Endurance-Info, Audi Motorsport Blog, Twitter, Facebook, Photos lemans.org, Facebook Audi Sport, Twitter et Endurance-Info

Commenter

seize − 6 =