En pratique

Matinée découverte du nouveau Coyote

Bonjour à tous, il y a quelques semaines on m’a donné l’occasion d’aller découvrir le nouvel assistant d’aide à la conduite Coyote. Le programme était alléchant et ce fut pour moi une première approche de ce produit que je ne connaissais pas.

Alors que dire, je pense qu’il est destiné à un public de gros rouleurs, en effet ce système fonctionne grâce à une communauté de personnes (près de 1,5 millions) qui roulent avec et participent à la création de zones à risques dans lesquelles peuvent ou non se trouver des radars ou des zones où la vigilance est de mise. Les boitier reçoivent également la position de zones de dangers qui sont enregistrées au préalable par le constructeur. Personnellement c’est la technologie et les possibilités de l’appareil et de son écosystème qui m’ont plu.

D’abord l’appareil est sympa, bien fini, des matériaux bien choisis. Ensuite l’ergonomie est bien travaillée, en fait l’utilisation est rendue la plus simple possible pour éviter au conducteur de trop se déconcentrer, les informations sont lisibles, il y a une notion d’éclaireurs qui indique combien de personnes sont passées ici avant vous pour et ont potentiellement bien informé les autres des dangers de cette route. Les nouveautés présentes dans cet appareil sont également accrocheuses : système bluetooth et reconnaissance vocale, il ne lui manque que la possibilité de lire des MP3 pour devenir un autoradio complet.

Enfin je reviendrai sur deux fonctionnalités qui m’ont vraiment plu, d’abord la présence d’un mode bouchons. L’appareil va indiquer au conducteur le temps et la distance restante du bouchon dans lequel il se trouve, j’aurais préféré qu’il indique l’arrivée d’un bouchon afin que l’on puisse éventuellement changer notre route. Enfin la présence d’un système de calcul permettant de prévenir de la somnolence, l’appareil affiche une alerte et pose des questions sur notre état physique, on peut alors conclure ou non qu’une pause est nécessaire, l’appareil indiquera alors la distance avec la prochaine aire de repos.

Reste maintenant l’épineux problème du prix, en effet le boîtier vaut déjà 199 euros, et l’abonnement mensuel est à 12 euros. Ce n’est pas donné et je pense sincèrement que le public visé est celui des gros rouleurs ou des propriétaires de voitures sportives. Personnellement je préfèrerais un usage plus occasionnel avec l’utilisation des applications présentes sur les smartphones. L’idéal serait quand même l’intégration de ces services dans un GPS complet, voire dans un système embarqué. Par exemple en cas d’accident ou de bouchon remonté par la communauté, le GPS indiquerait rapidement une route alternative. Si vous souhaitez plus d’informations sur le produit, c’est par ici.

La fin de la matinée de découverte m’a également permis de faire un tour en passager dans une superbe Lamborghini Gallardo Superleggera qui partage son moteur avec la belle R8 GT. C’était au circuit Jean-Pierre Beltoise, le moment fut vraiment intense ! J’ai pu étoffer mon carnet d’adresses et rencontrer des personnes sympathiques. Je remercie chaleureusement Thibaud et Thierry Bezier de Fred&Farid et je fais un clin d’oeil à Greg pour la bonne surprise de notre rencontre !

Commenter

3 × 2 =