Audi En pratique Essai Mes essais Modeles de serie A/Q Q3

1er essai du Q3 : quand le quattro sublime la route !

Bonjour à tous ! J’ai eu l’occasion ce week-end de faire mes premier tours de roue au volant d’un superbe Q3 à ma concession favorite ! Le seul regret finalement lors de cet essai : la pluie, mais c’est sans compter sur l’efficacité du Q3 … démarrage !

D’abord le tour du propriétaire, le Q3 est compact ça c’est sûr, je me fais confirmer sa taille : à peine 4,40 m de long ! Mon modèle d’essai est blanc glacier, et ça lui va très bien. La face avant est réussie, les feux à LED très travaillés y jouent pour beaucoup ! De coté on en peut nier le coté « petit frère » du Q5 même si le capot est bien plus court et l’arrière plus arrondi ! Le coffre parlons-en, il me rappelle celui de la petite A1, on retrouve un design similaire mais les feux en V horizontal permettent d’identifier le nouveau venu de la famille des SUV d’Ingolstadt. Juste avant de monter à bord j’ouvre la malle arrière, pour poser mon parapluie … le coffre est grand, mais sans plus, on m’annonce 460 litres, un peu plus petit que celui de l’A4, mais ça reste correct !

Il est alors temps de se placer derrière le volant, mon modèle d’essai était un 2.0 TDI quattro de 170 chevaux, le tout couplé à l’excellente boîte S-tronic. En finition ambition luxe, le Q3 prend tout de suite des airs de salon : cuir, alcantara, sièges électriques, MMI advanced, un écran couleur entre les compteurs, et j’en passe ! La finition est comme toujours parfaite, quelques plastiques présents sur la partie inférieure de la console sont durs, mais ça ne se voit pas du premier coup d’oeil. Les passagers arrière ne sont pas en reste et je reste étonné de la place disponible ! Même derrière un siège conducteur reculé à fond, on tient parfaitement, par contre la 3ème place est dure et peu confortable. Pas de réglage de climatisation à l’arrière mais la possibilité de régler le flux d’air, c’est déjà bien !

Après tous les réglages effectués et les premières bidouilles MMI, je démarre alors de 2.0 TDI, discret, ça c’est sûr. Il démarre sans vibrations et au ralenti on l’entend très peu. La pluie continue à s’abattre, évidemment les essuie-glaces automatiques veillent au grain, les phares s’allument, il n’y a pas à réfléchir ! Petit regret : j’aurais apprécié que sur une finition luxe le suv soit livré avec un système de démarrage sans clef, un bon vieux neiman est présent dans le Q3 ! Hop, sélecteur sur D, le frein à main électromécanique se retire seul, et c’est parti pour un petit tour bien organise : ville, autoroute, un peu de virages, un parcours idéal. La position de conduite est excellente, un peu surélevée, un capot très court qui empêchera malheureusement l’arrivé d’un V6 dans la gamme (mais on parle du 5 cylindres de la RS3 sur une éventuelle version S), bref du confort, le Q3 invite clairement à abbattre les kilomètres et se meut très bien en ville grâce à sa petite taille ! Arrivent alors les premiers virages sur voie rapide et là que dire si ce n’est que le système quattro rassure ! Les phases d’accélérations sont parfaites : pas un mouvement suspect malgré l’importante quantité d’eau qui tombe, on se sent bien dans ce Q3. Je reprocherai un peu l’insonorisation, en effet à faible régime le Q3 est très silencieux, mais une fois passés les 2000 tr/min, on entend quand même le 2.0L, un peu trop à mon goût, mais ça reste subjectif !

Je continue mon parcours découverte, entrée sur l’autoroute, grosse phase d’accélération, et belle surprise car ce Q3 sait être dynamique et on se retrouve très vite aux allures réglementaires ! Les dépassemennts sont efficaces, une fois de plus ce Q3 est rassurant et vraiment sympa à conduire : la boîte S-tronic travaille très bien, pas de surrégime, elle se permet même de donner du frein moteur dans les descentes, un bon point ! Je profite du calme des voies rapides pour découvrir un peu plus le système MMI advanced : le GPS est sur carte SD, ce qui le rend très rapide et permettra des mises à jour encore plus simples ! L’écran escamotable est le même que dans l’A1, il manque un peu de résolution mais on s’y fait très bien, on retrouve l’affichage de la vitesse maximale autorisée, et dans l’écran central les instructions s’affichent, c’est clair, ergonomique, efficace. Retour en ville pour terminer l’essai, le système start/stop couplé à la S-tronic est lui aussi efficace et sait se faire discret, la firme d’Ingolstadt a beaucoup travaillé ses moteurs pour éviter les désagréments des démarrages et arrêt répétés, et c’est réussi ! Je rentre alors à la concession, l’affichage des radars de stationnement sur l’écran MMI est fabuleux, impossible de rater un rangement avec ça !

Il est alors temps de descendre de ce bel SUV, le sourire jusqu’aux oreilles ! Je reprends le parapluie, je refais le tour du nouveau venu, et échange quelques mots avec le commercial. Pour conclure ce Q3 est vraiment un bel SUV compact. Efficace, il rassure énormément avec le système quattro ! L’invitation aux kilomètres est flagrante, il sera idéal pour 4 personnes et est parfait pour la conduite urbaine ! Reste le prix et les disponibilités, le prix d’appel pour la version 2.0 TDI 143 chevaux en deux roues motrices est de 29 900 euros en finition attraction. Je vous conseille néanmoins de partir sur la finition ambiante à 2000 euros de plus, dans laquelle vous retrouverez des éléments de confort indispensables pour mieux profiter de la route ! Et pour la date d’arrivée du Q3, les premiers seront visibles d’ici la fin d’année et si vous souhaitez en commander un, il vous faudra être patients car les carnets de commande sont pleins et le temps d’attente estimé à 8 mois !

Je remercie la concession Carlet pour cet essai découverte et vous invite à contacter vos concessions pour aller essayer ce SUV compact ! Bonne route !

Commenter