A1 Audi En pratique Essai Mes essais Modeles de serie A/Q

Essai Audi A1 1.4 TFSI 185 chevaux S-line : belle, puissante, technologique

Bonjour à tous ! J’ai eu la chance le week-end dernier d’avoir passé une journée complète au volant de la belle citadine de la firme d’Ingolstadt. Autant dire tout de suite, cette voiture est géniale ! Un look d’enfer, des performances étonnantes et un équipement parfait !

Je commencerai par le design de cette bombe … le pack S-line est clairement là pour annoncer la couleur ! La face avant est très réussie, la calandre singleframe biseautée fait son petit effet, de petites entrées d’air sur le coté accentuent le coté sportif et les feux à LED terminent en beauté les deux cotés de cette A1 ! Allumés ils forment cette belle vague blanche qui donne un regard presque allumeur ! Petite anecdote c’est d’ailleurs vraiment sympa de voir se refléter ces magnifiques feux dans les carrosseries des autres véhicules ! Les jantes 5 branches sont superbes et participent également à l’image dynamique de la voiture, tout comme l’aileron situé au dessus de la lunette arrière et l’espèce de diffuseur arrière (je ne connais pas exactement le nom de cette pièce) noir et en nid d’abeille. Les sorties d’échappement chromés et les feux arrière vraiment esthétiques terminent l’image séduisante de l’A1. Autant de base cette voiture a un coté sobre et sage très rassurant, autant avec cette finition S-line on sent cette A1 dynamique et prête à en découdre !

Mais ouvrons la porte et découvrons l’habitacle de cette citadine, et une fois de plus on reconnait la griffe Audi ! C’est superbe, très bien agencé, ergonomique et confortable. A bord la finition S-line se remarque par deux éléments bien distincts, d’une part le volant estampillé et sportif et bien sûr les superbes sièges en cuir, bien enveloppants ! Pour le reste c’est plutôt classique, notons tout de même une grande réussite dans le choix des aérateurs : certes en photo ça reste très simple, mais en vrai, la finition laquée et le réglage tout en rondeur donnent un coté très dynamique et très esthétique à cet habitacle. J’ai beaucoup apprécié également les boutons de réglage de la climatisation, en aluminium et avec un très bon touché, bravo ! Finalement on regrettera seulement les rails de sièges trop visibles et l’emplacement du frein à main sous l’accoudoir, assez peu pratique pour le manœuvrer. J’allais oublier le GPS embarqué, superbe avec la possibilité de le rabattre, même si je pense que la plupart des gens le laissent ouvert car il permet le contrôle du MMI !

Restons d’ailleurs sur le MMI et la technologie embarquée, simplement impressionnante ! Le GPS embarqué possède une qualité d’image géniale et très agréable à l’oeil, les images sont en relief, dans les grandes villes les bâtiments sont en 3D, c’est un grand travail qui a été réalisé pour cette génération ! Mais ça ne s’arrête pas là ! Le MMI contient un disque dur qui peut contenir jusqu’à 20 Go de musique, et pour le remplir, quelle simplicité ! Il suffit d’insérer une carte SD et de lui demander de copier les musiques … si vos fichiers sont bien tagués, il se rangent tout seuls par artiste, album et on se retrouve avec une interface à la iPod, l’écran géant en plus ! Le plus fort c’est que les opérations de copie ne sont pas intrusives, il suffit de demander de faire ça en arrière plan et hop on peut toujours profiter de la carte GPS fabuleuse ! Et si c’était tout … le bluetooth est également très bien géré : il m’a fallu 30 secondes pour appairer mon téléphone et 30 secondes de plus au système pour télécharger mes contacts, et tout devient magique, il suffit de piloter quelques boutons sur le volant pour se retrouver avec sa liste de contacts sur l’écran central du tableau de bord ! Deux clics plus tard, l’appel est lancé, et le son très bon ! Je terminerai avec la reconnaissance et synthèse vocales très abouties, on peut contrôler presque entièrement le MMI même s’il est difficile de retenir toutes les instructions car elles sont nombreuses !

Passons à la pratique maintenant. D’abord les qualités dynamiques, indéniables, il faut dire que le 1.4 TFSI 185 chevaux est une petite bombe dans une voiture de ce gabarit, on se retrouve très vite propulsé aux allures limites réglementaires ! La boîte S-tronic à double embrayage y joue pour beaucoup en passant les rapports aussi rapidement qu’un clignement de paupière ! Il ne manque que le système launch control pour faire des départs arrêtés vraiment fulgurants, mais c’est déjà hallucinant ! En ville, on se sent très bien et ses petites mensurations en font une voiture vraiment taillée pour le monde citadin, facile de trouver une place ou se faufiler ! D’ailleurs pour la conduite parisienne, il est parfois bon d’avoir de l’accélération pour s’imposer ! Pour ce qui est de l’ergonomie à bord, on trouve très rapidement ses marques, les contrôles MMI sont très bien placés même lorsqu’on s’est habitué à les avoir horizontaux autour du levier de vitesses. un très bon point également pour les commandes au volant qui permettent beaucoup de choses et sont très faciles à maîtriser ! Pour ce qui est des reproches j’en ai deux concernant l’ergonomie, je reviens sur le frein à main, vraiment mal placé et le levier de sélection S-tronic, trop souple à mon goût, on a vite tendance à passer en S ou aller au delà de la marche arrière, les crans ne sont pas assez marqués ! Pour le reste rien à dire, les commodos sont bien placés et explicites, les palettes au volant sont un bonheur (mais vraiment), nous sommes dans une Audi ! Mais le confort me direz-vous ? Eh bien ce n’est pas le point fort cette A1 dans sa version S-line. Les suspensions sont dures et les sièges également, ce qui après 1 ou 2 heures au volant génère de la fatigue, mais ça participe grandement au caractère sportif de la citadine, je dirais qu’elle n’est pas taillée pour faire de très long trajets, mais on peut se consoler en disant que l’on a une voiture à sensations ! Je pense que dans une version non S-line, le confort sera meilleur. Par contre rien à dire niveau sonore, les bruits sont très bien filtrés, le moteur est quasi inaudible sous les 3500-4000 tours, au delà c’est un déluge de puissance et de son ! Je terminerai par le coffre, petit, c’est ce que je me suis dit en l’ouvrant, mais c’est une citadine et il est correct pour la catégorie !

Au final cette A1 dans sa version 1.4 TFSI 185 ch S-line est une super citadine aux performances exceptionnelles ! Certes le confort est moyen mais les sensations sont là, le ticket d’entrée à presque 30 000 euros en repoussera certains, mais il est clair que la facette sportive de cette A1 est très plaisante ! Je terminerai en remerciant toutes les personnes qui m’ont permis d’obtenir cet essai : David Dargaud, Rodouane, Grégory Delepine, Céline Golunski et Abder du Ceram de Mortefontaine, une fois de plus merci à tous !

1 Commentaire

Commenter