24H du Mans Audi Competition R18

Les 24H du Mans 2011 : une très belle victoire d’Audi et une course pleine de sensations !

Bonjour à tous, quelle course ! Cette année les 24 heures du Mans ont vraiment été palpitantes et pleines d’événement et de sensations diverses ! Audi a marqué cette 79 ème édition par deux spectaculaires crashs (sans gravité humaine heureusement) et une très belle victoire à l’arrachée puisque seulement 13 secondes séparent l’Audi #2 victorieuse et la Peugeot 908 qui la suivait, celà après 355 tours de course ! Audi signe donc ici sa 10ème victoire en 12 ans, un beau palmarès devant les quasi 250 000 spectateurs présents ce week-end dans la Sarthe !

Le départ a donc été donné hier à 15h, les deux Audi en pôle position #2 et #1 sont parties sans encombre. A peine quelques virages sont passés pour que s’engage une lutte acharchée entre la Peugeot classée troisième et la R18 #3 de McNish. La lutte à duré un peu plus de 20 minutes et c’est l’Audi qui en sort victorieuse. Les 3 R18 mènent donc la danse ! La joie fût de courte durée : en effet 30 minutes plus tard Mc Nich accroche la F458 pilotée par Anthony Beltoise lors d’un dépassement légèrement ambitieux, s’en suit un passage très rapide dans le bac à sable pour finir dans les murs de pneux, la R18 est méconnaissable, Allan McNish ressort indemne et les spectateurs également … plus de peur que de mal ! Je vous joins un lien de la vidéo de l’accident (je ne l’intègre pas dans la page, âmes sensibles s’abstenir, l’image reste impressionnante). La course passe sous drapeau jaune et safety car pour plus d’une heure, la course reprend son rythme normal vers 17h environ.

Il faudra attendre la tombée de la nuit pour arriver au second grand événement de ces 24H, mis à part un changement de capot à 17h30 pour la #1, c’est une lutte pour les premières places qui s’enclenche à grands coups de stratégies et d’arrêts aux stands ! Mais lors de cette lutte une seconde Audi subit un grave accident : à 22h41 alors que Mike Rockenfeller pilote la #1 et donne de grands appels de phares à la Ferrari F458 #71, il dépasse mais la Ferrari lui coupe le route et touche l’Audi qui part dans l’herbe et vient s’écraser contre le mur de pneus. Le choc est très violent (même principe, voici la vidéo prise en direct, je vous laisse le choix de la voir ou non), heureusement Mike sort seul de la voiture et les examens confirment sa bonne santé. Toujours est il qu’une seconde Audi est hors course, les équipes Audi sont bouleversées et les autres teams également ! Les réparations du rail de sécurité prendront 2h20, temps durant lequel tous les concurrents roulent sous drapeau jaune et safety-car ! A la reprise à 1h ce matin, l’Audi #2 est en tête !

La nuit s’est ensuite déroulée sans accrocs, mais avec une intensité folle car les 3 premiers sont restés longtemps dans le même tour ! C’est donc une fois de plus un combat au temps au tour et aux stratégies de ravitaillement qui s’est créé. A 6 heures c’est l’Audi #2 qui mène la danse. Quelques erreurs ont été commises chez les pilotes de la marque au lion et la Peugeot #7 doit rentrer aux stands pour une réparation d’environ 10 minutes ! Deux événements sont sortis du lot ce matin : d’abord le record de relais de Benoît Tréluyer : 5 relais et 55 tours effectués par le français et avec les même trains de pneus, et enfin un dépassement spectaculaire vers 11h ce matin de Benoît qui met les 4 roues de la belle R18 en dehors de la piste car la Corvette ne le laisse pas passer !

Les trois dernières heures de la course n’ont pas connu d’événement majeur, si ce n’est la rude bataille entre la Peugeot #9 et l’Audi #2, une fois de plus un combat de temps au tour et de pit-stops ! L’Audi est restée néanmoins en tête la plupart du temps jusqu’a se permettre de rentrer au stands sans perdre son leadership ! Durant la dernière heure, moins de 20 secondes ont séparé les deux leaders, tout s’est joué sur la piste, et c’est finalement la belle R18 #2 pilotée par André Lotterer qui passe la ligne d’arrivée en premier ! Une très belle victoire et un grand soulagement pour les équipes de la marque aux anneaux qui se sont battues sans relâche malgré les deux crashs qui les ont handicapé en début de course !

On peut ajouter que cette Audi #2 et son pilote Benoît Tréluyer qui signent un triplé fabuleux : meilleur temps au tour en course, pôle position et victoire ! Restons fair-play également en saluant les équipes de Peugeot Sport pour s’être autant battues et avoir participé largement au lot d’émotions créé par ces 24H !

Le classement final est donc le suivant : 1ère position pour la R18 TDI #2 qui boucle 355 tours, 2nde position pour la Peugeot 908 #9 à 13,854 secondes, 3ème position pour la 908 #3 à 2 tours, 4ème position pour la 908 #7 à 4 tours et 5ème position pour la 908 #10 à 16 tours ! Le peu de temps entre les 2 premières positions ont obligé les commissaires de course à modifier la procédure d’arrivée : en effet les vainqueurs ont réalisé leur tour d’honneur tout de suite après avoir passé la ligne d’arrivée, sans faire de gros ralentissement !

Résumé de la course via endurance-info, twitter et Audi

Photos : FlickR Endurance-Mag, lemans.org, lemanslive et endurance-info

 

2 Commentaires

  • Bonjour, je penses qu’il ne faut pas dire AUDI a gagné les 24 heures, mais plutot Peugeot a perdu bêtement les 24 heures, quand l’Audi N°2 est rentrée a 14h05 il était évident qu’elle serait obligée de rentrer a nouveau vu que son réservoir ne pouvait dépasser 50mn.

    c’est a ce moment là qu’il fallait faire rentrer la Peugeot et ensuite rouler, et non pa sla faire rentrer en même temps de l’AUDI a 8 mn de la fin, grosse erreur de Peugeot, et surtout ne pas vouloir absolument faire gagner Bourdais, il fallait dire a la N° 7 de foncer, et là Peugeot gagnait.

  • Il est clair que la fin de la course s’est jouée sur les stratégies de ravitaillement. Je ne pense pas que Peugeot a perdu bêtement, c’est une petite erreur et les 13 petites secondes qui séparent les deux premières places témoignent de la compétitivité de la marque au lion !

Commenter