Audi TT

Un projet de recherche Audi qui me dérange un peu …

Bonjour à tous, pour commencer aujourd’hui, je vais vous présenter un nouveau projet de recherche initié par la firme d’Ingolstadt et l’Université de Stanford. Mais quel est ce projet ? C’est simple, le but d’est d’abord et avant tout de sécuriser les véhicules au maximum dans un trafic de plus en plus dense. Comment ? En bourrant de capteurs, de microprocesseurs, de calculateurs et d’une sacrée dose d’ingénierie une Audi TTS !

Trois approches sont à l’essai et en cours de développement.

1) Sécurité routière sur route et notamment en ville pour les cyclistes et les piétons. Le but est de rendre la voiture intelligente et capable de se mouvoir d’elle même dans tous types de trafics afin d’avoir au final une voiture « autonome ». Vous pouvez voir cette technologie en mouvement via cette vidéo :

C’est cette approche qui me dérange pour deux choses, la première est la déresponsabilisation du conducteur, en effet, avec une aide trop présente, on risque de se retrouver avec des conducteurs trop passifs. Et au moindre problème, les gens n’hésiteraient pas une seconde à porte plainte contre le constructeur, même s’il n’est pas en faute. La seconde est le plaisir ! En effet je vois toujours l’automobile comme un plaisir, et quel plaisir peut on prendre derrière le volant d’une Audi TTS qui conduit toute seule ?

2) Travailler encore plus sur un système de freinage d’urgence intelligent. Sur ce point, il y a effectivement pas mal de travail à faire (il n’y a qu’a voir comment Volvo s’en sort …), certains systèmes fonctionnent déjà, ils sont plutôt basés sur un radar avant qui scanne la vitesse du véhicule devant soi et peut actionner le frein. L’idée d’Audi est d’intégrer au véhicule une meilleure vision de la périphérie avant du véhicule afin d’anticiper un éventuel piéton ou obstacle. Une fois de plus on déresponsabilise le conducteur, mais ici c’est la sécurité qui prime !

3) Observer le conducteur pour le rappeler à l’ordre si sa vigilance baisse. Un ordinateur couplé à une caméra enregistre la position du conducteur et ses mouvements afin de voir s’il est toujours concentré sur la route. Si le système considère que la vigilance baisse, le conducteur est rappelé à l’ordre.

Trois systèmes qui sont donc en phase de développement et que l’on risque de retrouver un jour ou l’autre dans les modèles frappés des anneaux. Mais je pense que beaucoup de barrières sont à franchir avant de voir débarquer sur nos route un véhicule totalement autonome !

J’aimerais connaître votre ressenti sur ces systèmes ? Pour ? Contre ? Pourquoi ? N’hésitez pas à donner votre avis via les commentaires !

Via AudiUSANews et BlogAutomobile

2 Commentaires

  • « avec une aide trop présente, on risque de se retrouver avec des conducteurs trop passifs. Et au moindre problème, les gens n’hésiteraient pas une seconde à porte plainte contre le constructeur »
    Je pense que ça fera comme pour les régulateurs de vitesse au tout début, il y aura toujours quelques abus, mais je suis plutôt pour.

    « La seconde est le plaisir ! En effet je vois toujours l’automobile comme un plaisir, et quel plaisir peut on prendre derrière le volant d’une Audi TTS qui conduit toute seule ? » Je pense que ça sera comme l’ESP et autres,il y aura surement possibilité de passer en mode sport et de déactiver les options.

    Merci pour l’article.

  • Plus le traffic est dense moins tu peux te faire plaisire et plus tu t’énerve dans les bouchons. Considéré de ce point de vu, la voiture K2000 ca me plait bien.
    Annecdote:
    Mon professeur de thèse répondait à la question « comment voyez vous la voiture du futur? »: « je monte dedans, annonce la destination et je lis un bouquin ».

    Je pense que le temps du plaisir au volant est compté.
    Entre le prix de l’essence (à l’heure où je rédige j’ai payé mon litre de diesel 1,28€ -Allemagne- et c’est moins que la semaine dernière…) et les autorités qui aimeraient limiter les vitesses de facon complètement démesurée ; exemple en Suisse: radar qui scannent tt les voitures et font des moyennes sur le parcours…) c’est pas rose…

    Le seul bémole, à notre avantage, c’est que ces systèmes sont extrêmement couteux et les salaires ne montent certainement autant, plutôt tendance inverse à mon avis si l’on étudie bien tt les aspects économiques actuels (baisse du pouvoir d’achat des ménages « communs des mortels » quoi) donc la voiture que poura se permetre la masse c’est plutôt la Dacia et non K2000 pour ne citer personne.

    Affaire à suivre ^

Commenter