Chimie Industrie

Sanofi-Aventis développe une branche Biotechnologies … l’avenir de l’industrie pharmaceutique ?

Cette nouvelle a été annoncée ces derniers jours, Sanofi-Aventis va dériver ses activités vers les biotechnologies en abandonnant au fur et à mesure la chimie traditionnelle. C’est en effet une décision que je trouve prudente aux vues des brevets qui vont se terminer pour quelques Blockbusters (Plavix par exemple). Sanofi va donc se focaliser sur le maché des vaccins et creuser également les études sur l’insuline, médicament utilisé par les diabétiques : ce marché est grandissant et très prospère.

L’entreprise promet que la restructuration de ses activités n’affectera pas le nombre de postes actuels, malgré la fermeture de l’Usine de Romainville. Le Figaro indique « Sanofi-Aventis était jusqu’ici le premier chimiste mondial pour les produits pharmaceutiques. Il deviendra le premier fabricant de biotechnologies en France. »

Mais cette nouvelle pose des questions sur l’avenir de l’industrie pharmaceutique. En effet, de nombreuses entreprises s’appuient sur leur Blockbusters pour faire du profit à court terme, et croisent les doigts pour que la recherche leur ponde une nouvelle substance qui remplacera les molécules dont le brevet arrive à expiration. A mon humble avis ça n’est pas la solution miracle quand on voit le nombre de molécules qui n’arrivent pas à passer les tests toxicologiques, malgré leur fort potentiel.

Reste donc la solution de la diversification, et à ce petit jeu là, les entreprises pharmaceutiques Françaises ont l’air d’avoir compris, puisque Sanofi restructure ses activités et Pierre-Fabre a depuis longtemps lancé une marque et une gamme de produits cosmétiques, ce qui leur permet de rester à flots et garantir une croissance pérenne. Attendons maintenant la réponse des autres entreprises du secteur pour tirer des conclusions !

Via, via et via

2 Commentaires

  • Slt. Effectivement sanofi aventis se restructure et se tourne aussi vers la biochimie. Ils tentent de passer des réactions chimiques à des réactions biochimiques qui sont à la fois économiques, écologiques (à vérifier!) et plus rapides. La raison: la forte concurrence de la Chine notamment!
    a+

  • C’est clair que les usines de production chinoises sont une concurrence quasi déloyale !

Commenter